Conseil

Auto-entrepreneur VS micro-entrepreneur : quelle est la différence ?

Par AXA , le 09/05/2018

 

Vous rencontrez indifféremment les deux termes « auto-entrepreneurs » et « micro-entrepreneurs » sur les sites spécialisés, dans la presse ou dans les offres de vos assureurs ! Mais sont-ils pour autant synonymes ?

La réponse courte (notre préférée) : Il n’y a pas de différence entre les deux termes (ou plutôt, il n’y en plus). Choisissez la dénomination que vous aimez le plus, la vie d’entrepreneur est déjà suffisamment compliquée…  

Les plus pointilleux pourront se demander pourquoi deux mots différents existent pour désigner un même statut ? C’est là qu’intervient la réponse longue et absolument facultative (attention, prévoir une aspirine).  

A sa création en 2008, le statut de l’auto-entrepreneur était un statut simplifié du régime de la micro-entreprise, lui-même une version simplifiée du régime de l’entreprise individuelle. Toutes ces simplifications entraînant, au final, bien des complications, la loi Pinel est venue unifier les deux en 2016. Aujourd’hui, dans les textes officiels, une seule dénomination subsiste : le « micro-entrepreneur » (souvent accompagnée de la mention ex-« auto-entrepreneur » entre parenthèses pour qu’on s’y retrouve). 

Enfin, pas tout à fait (ce serait trop simple). Il existe encore de subtiles différences entre le « micro-entrepreneur » et le régime de la « micro-entreprise ». Par exemple, l’entrepreneur individuel sous le régime de « micro-entreprise » est, par défaut, placé sous le régime « micro-social », mais peut demander à être rattaché à celui des travailleurs non-salariés s’il le souhaite. Un choix, dont ne bénéficie pas le « micro-entrepreneur » ex-auto-entrepreneur. 

Mais inutile de retenir trop longtemps cette nuance : d’ici 2020, cet avantage disparaitra, et l’équivalence « auto-entrepreneur » = « micro-entrepreneur » = « micro-entreprise » sera, enfin, pure et parfaite.

 

Nous vous avions dit de ne retenir que la réponse courte !

« Microentreprise » ou « Micro-entreprise » ? Ce qui se cache
derrière le tiret

Avouez-le, vous êtes tenté de suivre les recommandations du correcteur orthographique de votre traitement de texte et de supprimer le tiret entre micro et entreprise. Sauf que…

« Microentreprise » sans tiret renvoie à une catégorie légale de taille d’entreprise et « micro-entreprise » avec un tiret désigne un statut administratif. Pour faire simple, selon l’INSEE, une « microentreprise » est une entreprise de moins de 10 salariés qui réalise moins de deux millions  d'euros de chiffre d’affaires.

Tous les « micro-entrepreneurs » ou entrepreneurs individuels sous le régime de la « micro-entreprise » relèvent bien de la microentreprise (sans tiret), mais toutes les microentreprises ne sont pas des « micro-entreprises » ou des « micro-entrepreneurs »... Vous reprendrez bien une aspirine ?

« Micro » ou « auto », les premiers pas dans l’entreprenariat sont suffisamment compliqués pour ne pas d’embarrasser de tracasseries inutiles, quand vous pouvez vous en passer. Idem pour votre assurance, AXA vous propose une offre complète pour couvrir tous les pans de votre activité selon vos besoins : responsabilité civile, assurance dommage, prévoyance... Pourquoi multiplier les interlocuteurs quand on peut faire simple !

Conseils pour pros
 

RSI : c'est fini

Promesse de campagne, la fin du RSI a été officiellement actée le 1er janvier 2018. Il est désormais remplacé par la Sécurité sociale pour les indépendants. Mais, qu’est-ce qui change concrètement pour ses anciens adhérents ? Dans l’immédiat, pas grand-chose et voici pourquoi !

En savoir plus